Le trail, la course à pieds en pleine nature

La course à pied apporte de nombreux effets bénéfiques sur la santé et les conditions physiques. Ce sera encore mieux si elle est pratiquée en pleine nature, c’est le trail running. Découvrez dans cet article davantage d’informations sur ce type d’activité.

Qu’est-ce que le trail running ?

Appelé couramment le « trail », le trail running indique globalement la course à pied en pleine nature ou la course en sentier. Il consiste à courir en plein air, au cœur d’un environnement naturel, sur une longue distance. Cela peut être dans un parc, sur des sentiers de randonnée en montagne, désert, plaine ou forêt.

C’est un exercice très complet, qui sollicite généralement les jambes et le haut du corps. A la différence des autres variantes de running, le trail requiert plus de prudence et de concentration. De plus, le type de terrain varie constamment. Il est possible de courir sur des sentiers en terre, de la boue, dans des pierres, ou encore de l’herbe voire même la neige.

Mais le trail n’est pas uniquement une question d’effort physique. Quand on court dans la nature, l’esprit pourra s’aérer.

Les principes du trail running

Le trail est une compétition pédestre accessible à tous. De manière générale, il se réalise dans un environnement naturel avec le minimum possible de routes bitumées ou cimentées. .Le concept de proximité avec la nature et le respect total de l’environnement sont primordiaux. Tout le monde peut s’adonner à cette discipline tout au long de l’année, quelle que soit la saison et les conditions météorologiques.

Aucune règle ne limite les heures de départ, il est possible de faire une course de jour comme de nuit. Certaines compétitions durent même plusieurs jours et/ou nuits. Durant les compétitions de trail, la sécurité des parcours est assurée par différents types de personnes, notamment dans les zones à risque ou les traversées de route.

Les différents types de trail

Nombreuses sont les variantes du trail en fonction du type de terrain. Le trail de montagne est le plus apprécié des pratiquants, mais très reconnu aussi comme terrain de compétition. Il peut être constitué d’une simple montée ou d’une boucle en montagne avec plusieurs ascensions. Après la montagne, la campagne et le littoral sont les autres lieux de prédilection des coureurs de nature. Ces chemins sont aménagés et se démarquent par la beauté de leurs paysages composés de sables, plages, dunes, calanques, flanc de falaises, etc.

Mais il existe également le trail court, le trail moyen et l’ultra rail, qui varie chacun en fonction de la distance. Le trail de désert, comme son nom l’indique, est un marathon dans un site de dunes de sables. C’est le parcours le plus risqué puisque le sable peut agresser la peau et les pieds. Pratiqué dans la ville, le trail urbain a pour objectif de faire découvrir les endroits les plus pittoresques et riches en patrimoines historiques privilégiant des accès difficiles avec un maximum de dénivelé. Le trail blanc quant à lui est une épreuve hivernale dans un sentier forestier couvert de neige .

A présent, le trail n’a plus de secret pour vous. Cependant, il est nécessaire de porter un équipement adapté à l’expérience dans la nature et aux montées pour assurer une pratique sécurisée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *